Bates Motel, préquel de Psychose

BM

35SynopsisUne plongée dans le passé du fameux Norman Bates, futur propriétaire de l’hôtel de Psychose, alors qu’il partage une relation très complexe avec sa mère, Norma. Pourquoi est-il devenu un tueur en série ?

Attention risque de spoilers

Au début la relation entre Norma et Norman était ambiguë.  Beaucoup pensaient qu’il se passerait quelque chose entre la mère et le fils… Un rapprochement physique qui n’est jamais arrivé au final. Pourquoi entraîner le téléspectateur sur ce terrain pour ensuite laisser tomber cette piste ? C’était glauque mais intéressant car le thème est très peu abordé au petit écran. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai voulu commencer la série.

Le personnage d’Emma, une jeune fille malade qui souhaite vivre comme les autres, est très vite devenu peu intéressant. Très vite, ses scènes sont devenues redondantes: elle est amoureuse de Norman, lui pas. Elle ne cesse de se dire qu’il finira par avoir des sentiments pour elle et au final, elle reste déçue car le jeune homme a une autre fille en tête : Bradley.

Le père de la jolie (bien que nunuche) Bradley avait une intrigue qui pouvait être intéressante. Celle-ci n’a pas beaucoup été exploitée.

Dylan,le frère de Norman, était un bad boy au début de la série. Mais après 2 épisodes, il devient aussi doux qu’un agneau.

Enfin, le fil rouge de cette saison 1 a été bouclé bien trop rapidement… Les trois personnes participant au trafic de jeunes filles asiatiques sont tuées, un homme vient sauver Norma par trois reprises (Norman, Dylan et enfin le Sheriff Romero). On n’a rien appris de nouveau dans ce final. Les intrigues principales sont vite envoyées au placard. Il ne reste que la folie (à peine abordée) de Norman qui semble se représenter lors de la dernière scène de l’épisode 10.

En résumé, j’ai beaucoup apprécié les premiers épisodes de cette première saison. Je ne voulais qu’une seule chose : enchaîner les épisodes pour découvrir la suite des aventures de Norman. Lorsque je suis arrivée à jour, j’ai dû attendre chaque semaine pour regarder mon épisode. Je ne sais pas si c’est à cause de cela, mais je trouve que les derniers épisodes étaient assez fades.

The Following : Une première saison qui s’essouffle au fil des épisodes

tf

3 (2)SynopsisUn serial killer utilise les nouvelles technologies pour créer un culte de serial killers. Il est poursuivi par un ex agent du FBI.

Tout est dans le titre ! Lors de la découverte de la série, je n’étais pas très enthousiaste quant à l’idée de commencer la série et je doutais même de son succès. Au finale, j’ai tout de même tenté le pilote fin Janvier et je n’ai pas été déçue. En effet, j’ai apprécié le suspens, l’originalité des intrigues et surtout les personnages principaux !

Oui mais, il y a un mais ! En effet, la moitié de la saison est remarquable, on a très envie d’être à la semaine suivante pour découvrir le nouvel épisode. Malgré tout, je trouve que ça reste assez prévisible voire trop… Il est très facile de deviner la suite des intrigues en cours ou même de deviner ce que les personnes vont dire. J’ai été assez déçue de la deuxième partie de la saison, je l’ai trouvé moins entraînante que les premiers épisodes.

De plus, au début je trouvais ça assez culotté de tuer des personnages assez importants, ça me plaisait. Mais en fin de compte, c’est arrivé à plusieurs reprises et j’en ai eu marre. Je ne voyais pas l’intérêt de faire ça plusieurs fois.

Quant au final, je l’ai trouvé d’un ennui mortel ! Il se passe réellement quelque chose vers les 5 dernières minutes et encore, c’est assez prévisible. Je n’ai pas été séduite par ce season finale. Je me demande d’ailleurs si je regarderai la saison 2 qui sera composée de 22 épisodes. Si la première saison s’est essoufflée au bout de 15 épisodes, qu’est-ce que ça donnera avec 22 épisodes ?

Real Humans, quand les hubots font leur apparition

RHu

5 (2)Synopsis : Les hubots sont des robots à l’apparence humaine qui ont trouvé leur place dans la vie de tous les jours, ils apportent leur assistance aussi bien aux tâches domestiques qu’administratives. Alors que la famille Engman accueille son premier hubot, un groupe de robots indépendants et reprogrammés est en fuite, attendant le moment pour agir et gagner leur place dans la société. Spoilers inside

Je vous en parlais il y a quelques jours et voilà que j’ai terminé la saison 1 composée de 10 épisodes… Très vite, on comprend qu’il y a des personnes qui sont pour la présence de ces robots à l’apparence humaine, les hubots, et d’autres qui sont totalement contre et n’hésiteront pas à tout faire pour les supprimer.

Dès le pilote, j’ai accroché avec Anita (Mimi). J’ai adoré suivre son intégration au sein de la famille Engman. Au départ, Inger n’était pas favorable à l’idée d’avoir un hubot chez elle. Au fil du temps, elle apprend à vivre avec Anita tout en conservant certaines de ses valeurs. En effet, ses trois enfants doivent tout de même, notamment, continuer à aider pour les tâches ménagères. Ensuite, on découvre l’amour de Tobbe pour Anita. Ce dernier est pourtant conscient que la belle n’est qu’une machine mais c’est plus fort que lui. J’aimerai en voir plus sur leur relation lors de la seconde saison. De plus, je souhaiterai en connaître plus sur Maltida qui fût assez effacée durant la première partie de la saison…

Ensuite, on retrouve le père d’Inger : Lennart. Ce dernier doit s’acheter un nouvel hubot car son fidèle hubot subit quelques soucis techniques. Il se retrouve donc avec Vera ! Elle me fait beaucoup rire car elle n’obéit pas systématiquement aux ordres de Lennart. Elle est là pour prendre soin de lui et elle n’en fait qu’à sa tête. Même si elle n’est pas à la hauteur de Odi, elle a tout de même sauver la vie de Lennart.

Du côté de ceux qui sont contre les hubots, on retrouve Roger. En couple avec Therese, celle-ci décide de le quitter car il ne supporte plus la présence du hubot de sa compagne, Rick. A plusieurs reprises, l’humain essaie de reconquérir la jeune femme car il ne peut vivre sans elle et son fils qu’il a élevé comme le sien, Kevin. Au départ, cette intrigue ne m’intéressait pas mais au fil du temps, j’ai appris à apprécier Roger. Il agit sans réfléchir et le regrette par la suite. Entre temps, il fait la connaissance de Beatrice. Petit à petit, ils sympathisent mais la jeune femme lui cache un secret : elle est un hubot. Cette intrigue m’a beaucoup intéressée, la voir se cacher de Roger pour se recharger et aussi cacher ses amis hubots dans la cave.

Concernant ThereseRick, je ne m’intéressais pas trop à leur relation jusqu’au moment où celui-ci change littéralement de nature. D’un gentil jeune homme, il passe à un homme sûr de lui et qui n’a peur de rien et personne. Il n’hésite pas à s’opposer à Therese à plusieurs reprises lors des rendez-vous à quatre avec son ami hubot, Bo et l’humaine.

Enfin, il y a le gang des hubots qui ne se lâchent pas tout au long de cette saison. Parmi eux, j’ai retenu Flash ! Elle m’a beaucoup diverti tout au long des épisodes. Elle est totalement superficielle et ne rêve que d’une chose : fonder une famille avec un humain. Peut-être l’aurait-elle trouver lors du dernier épisode, qui sait ? Ensuite il y a Leo, l’humain rendu à moitié hubot par son père. Le jeune homme a perdu Mimi et part à sa recherche. J’aime énormément leur relation et malheureusement  ils ne finissent pas ensemble. J’aurai aimé les voir ensemble plus longtemps… Suite à la mort du jeune homme, Mimi décide de retourner chez les Engman… C’est désormais là où elle se sent chez elle.

Parenthood ~ Saison 4 | La saison de toutes les émotions

Parenthood

Cet automne, la famille Braverman a fait son retour pour notre plus grand plaisir. En effet, les audiences de la saison 3 n’étaient pas au top et je suis bien contente qu’elle ait été renouvelée même si ce n’est que pour 15 épisodes

En 15 épisodes, les Braverman nous ont fait passer du rire au larmes en quelques secondes. Je ne cesserai jamais de le dire, c’est le gros point fort de cette série ! De plus, le cast est fantastique (Peter Krause ♥). Au niveau des intrigues, je n’ai pas du tout été déçue. Pour moi, cette saison se révèle être la meilleure des 4 ! La suite contient des spoilers

Cette année, on apprend que Kristina a le cancer du sein suite à une visite de contrôle. Je ne pensais pas que cette intrigue allait m’intéresser car moins je vois Kristina, mieux je me porte. Tout compte fait, elle a réussi à me toucher et ce, à plusieurs reprises ! La scène qui m’a le plus touché c’est lorsque l’on voit la vidéo enregistrée au cas où elle ne survivrait pas à son opération. Grâce à cette intrigue, on a pu voir à quel point Adam lui a été d’un grand soutien. Dans les autres saisons, on se concentrait plus sur Max et son Asperger, tandis qu’ici, on laisse un peu cette intrigue de côté en ajoutant un plus gros problème pour les Braverman.

En parlant de Max, même si on l’a moins vu cette saison, j’ai bien aimé son intrigue avec les distributeurs à l’école. Certes, ce n’est pas vraiment la grande intrigue de la saison mais elle reste divertissante. On peut ainsi voir comment il évolue avec sa maladie et qu’il ne baisse pas les bras pour avoir ce qu’il veut. J’ai tout particulièrement bien rigolé quand Adam et lui parlent des changements qui vont survenir suite à la puberté.

Pour terminer avec cette famille, je dois dire que j’ai été légèrement déçue ne pas voir Haddie à l’université ou plus souvent parmi les siens. J’ai tout de même ressenti son absence durant la saison.

Ensuite, l’intrigue qui m’a beaucoup fait pleurer cette saison, c’est celle de Julia/Victor/Joel ! Quelle fantastique intrigue ! Au départ, Victor ne se sentait pas à sa place parmi les Graham et puis au fil du temps, il s’attache à Joel mais pour Julia, c’est plus difficile. Ayant été abandonné par sa mère, Victor n’accepte pas la présence de Julia. Je suis bien contente qu’ils aient décidé de l’adopter car, après tous les efforts fournis, ils l’ont bien mérité. Pour ce qui est de Sydney, celle-ci restera toujours une peste mais elle m’a bien fait rire lorsqu’elle décide de fuguer sans vraiment savoir où et comment faire.

Après, il y a Sarah et Mark qui sont de nouveau ensemble. Il faut savoir une chose : je déteste Mark, il est trop gentil à mon goût et puis, il ne sert à rien ! Vous l’avez bien deviné, je préfère Hank, le photographe ! Tout d’abord, pour l’acteur qui l’interprète : Ray Romano que j’adore et puis, parce que je trouve qu’il correspond mieux à Sarah. Le personnage de Sarah me fait énormément penser à Lorelai Gilmore, personnage que Lauren Graham interprétait elle-même dans Gilmore Girls. Elle a toujours des problèmes avec les hommes et sa vie se consacre à eux. Elle n’a aucun projet de vie concret !

Dans cette saison, on fait aussi la rencontre de Ryan, un ancien militaire. Suite à sa rencontre avec Zeek, Ryan fait la connaissance d’Amber à un match de baseball. Au fil du temps, ils apprennent à se connaître et on s’est tous comment ça fini. Je dois dire que de toutes les relations qu’Amber a pu avoir, celle-ci est la plus saine. Même si ce n’a pas été tout rose au début, Ryan aime réellement Amber.

Concernant Drew, je n’ai rien grand chose à dire. Je ne l’aime toujours pas et je le trouve toujours aussi inintéressant malgré les quelques intrigues qu’il ait pu avoir cette saison.

Enfin, Crosby/Jasmine/Jabbar ont été légèrement en retrait en ce début de saison. J’ai adoré l’intrigue de Crosby et des querelles avec la voisine du Luncheonette. En fin de saison, le couple se voit dans l’obligation d’accueillir la mère de Jasmine suite à quelques soucis financiers la concernant. Je n’adore pas Jasmine, donc cette intrigue était regardable mais sans plus…

Pour résumer, Parenthood m’impressionne toujours autant par la qualité de ses épisodes et des sujets abordés. Pour la deuxième année consécutive, ce fut un réel plaisir de participer à la traduction des épisodes avec Simon et j’espère qu’une saison 5 est prévue car je ne suis pas prête à dire au revoir au Braverman.

Freaks And Geeks ~ Saison 1 | Quand les Geeks se mélangent aux élèves populaires…

FAG

4 (2)SynopsisLa série est axée sur la vie d’une adolescente Lindsay Weir et de son frère cadet Sam, tous deux scolarisés au lycée McKinley, dans le Michigan durant l’année scolaire 1980-1981.

Pour commencer mon Challenge Series 2013, j’ai décidé de regarder la série Freaks And Geeks car non seulement elle avait l’air assez fun mais aussi elle comporte peu d’épisodes (1 saison de 18 épisodes).

Personnellement, j’aurais aimé en voir davantage ! J’ai regardé les 18 épisodes en deux jours, je n’ai pas pu résister plus longtemps. Cette série m’a complètement transporté ! J’ai adoré tout ce qui se rapportait aux Geeks, c’est-à-dire Sam, Neal et Bill mais aussi aux Freaks comme Lindsay, Nick, Kim, Daniel et Ken.

Avant d’entrer dans les différentes intrigues, j’ai été surprise par le nombre d’acteurs connus qui sont passés dans la série ! Il y en a au moins une bonne dizaine, je ferai bien un article là-dessus d’ailleurs…

Concernant les intrigues, je vais essayer de ne pas trop vous spoiler. J’ai aimé l’arrivée de Linsday parmi les Freaks. Au début, on se demande ce que la jeune mathlète vient faire là-bas. Au fil des épisodes, on se rend compte que sa place se trouve parmi ses nouveaux amis et ce n’est pas plus mal.

Sa relation d’amitié avec Kim est assez spéciale au départ mais finalement je l’ai bien aimé. Pour ce qui est de Daniel, elle craque pour lui au début (peut-on lui en vouloir ?) mais elle se rend vite compte que c’est peine perdue. Et là, SPOILERS, elle tombe dans les bras de Nick ! J’ai totalement apprécié leur relation et leur rupture ne m’a pas plus. J’aurais souhaité une autre tournure pour leur relation. A la fin, j’aurais souhaité les revoir ensemble…

Pour ce qui est des Geeks, SamNeal et Bill me font rire à chaque épisode. Ils sont complètement dans un autre monde et ils s’en fichent un peu d’être différents des autres. Par contre, ils rêvent tous les trois de sortir avec les plus belles filles du lycée et je vous laisse découvrir la suite.

J’appréhendais la fin de la série car peu de séries offrent un bon Series Finale mais au final, je n’ai pas été déçue par la fin. J’aurais bien aimé les voir 5 ou 10 ans plus tard, mais c’est toujours risqué !

En résumé, la seule chose qui est regrettable c’est le peu d’épisodes que la série comporte. Sinon, je n’ai rien à lui reprocher, j’ai passé d’agréables moments en la visionnant et je n’hésiterai pas à me la refaire à l’occasion.

80

Downton Abbey ~ Saison 3

Downton Abbey s’achève une nouvelle fois et finalement on se dit qu’on en a pas eu assez ! En même temps, 8 épisodes d’une moyenne de 50 min ce n’est rien si les intrigues sont intéressantes. Heureusement, la série reviendra (comme chaque année) avec un épisode de Noël au mois de décembre. Un peu de patience… Je vous rappelle que cet article est rempli de spoilers donc à vos risques et périls.

Cette saison 3 nous introduit trois nouveaux personnages : Alfred, le neveu d’O’Brien, Jimmy et Ivy. Les deux jeunes hommes finissent vite par rentrer en rivalité pour séduire la jeune fille. Sans compter sur la jalousie de Daisy ! C’était assez divertissant que Jimmy décide de ruiner les chances d’Alfred de faire ses preuves lors d’un repas.

Du côté de Lady Mary, celle-ci forme le couple parfait avec Matthew. Ceux-ci essaient même d’avoir un enfant et de pouvoir enfin former une famille. J’ai envie de dire : il était temps ! Le fait qu’ils soient en couple n’a rien changé pour leur personnage et c’est fort apprécié.

Ensuite, concernant Lady Edith, cette dernière n’arrive toujours pas à trouver l’Amour, décide de se trouver une occupation et c’est vers le journalisme qu’elle se tourne. J’ai beaucoup aimé la rencontre entre elle et son éditeur. J’espère qu’on en verra davantage dans la saison 4 ou même dans l’épisode de Noël.

Concernant Lady Sybil et Branson, on ne les a pas beaucoup vu cette saison. J’ai beaucoup aimé l’épisode où Sybil accouche et que les médecins n’arrivent pas à se mettre d’accord. Personnellement, je m’étais faite spoiler (tiens tiens que c’est bizarre) donc j’étais au courant de la mort de Sybil. J’avoue que ça m’a fait quelque chose car c’était un personnage que j’appréciais énormément. Branson se retrouve donc avec leur fille, Sybil. J’espère qu’il restera chez les Crawley comme il l’a dit dans le dernier épisode.

En parlant du Season Finale, un nouveau personnage fait son apparition : Lady Rose. J’ai totalement adoré son personnage ! Elle est pleine de folie et j’espère qu’on la reverra très vite.

Concernant Mr.Bates & Anna, ils sont enfin ensemble dans leur propre maison ! Depuis le temps que l’on attendait ça. La prison a clairement changé Mr. Bates, il va même jusqu’à prendre la défense de Mr.Barrow alors qu’il a toujours été odieux envers lui.

D’ailleurs, j’ai fortement apprécié l’histoire entre Mr.Barrow et Jimmy ! J’aurai aimé que Jimmy soit gay et qu’il lui avoue ses sentiments afin de voir où ça nous menait…

En résumé, j’ai eu du mal au début de saison mais les derniers épisodes sont parfaits ! Vivement Noël pour retrouver la famille Crawley.

The L.A. Complex ~ Saison 2 | Mon addiction s’agrandit

Il y a quelques temps que j’ai terminé la saison 2 et je prends le temps aujourd’hui d’écrire un petit bilan sur cette fantastique saison 2.

Même si la saison 1 comporte peu d’épisodes, j’avais directement accroché au pilot (ce qui est assez rare). J’avais donc commencé la série peu de temps avant la diffusion de la saison 2. Personnellement, je préfère enchaîner les épisodes afin de mieux les savourer mais ça ne m’a pas trop dérangé d’attendre une semaine entre chaque épisode voire plus.

Cette seconde saison est remarquable ! J’avais beaucoup aimé la première saison mais la deuxième est parfaite. Tous les personnages évoluent, certains sont mis en avant. Tandis que certains partent, d’autres arrivent… Bref, une excellente saison !

Concernant les nouveaux personnages, je n’ai jamais vraiment réussi à m’attacher à Beth & Simon. Ce n’est que vers la fin de la saison que j’ai commencé à les apprécier. Je trouve Beth un peu trop autoritaire envers son frère même si je sais qu’elle veut le protéger de ce monde de requin qu’est Hollywood.

Grâce à leur arrivée, Cam & Kevin ont plus été mis en avant par rapport à la saison 1. La relation entre Cam & Beth n’est pas si mal que ça mais sans plus.

Ensuite, on retrouve Abby et ses nombreux princes charmant. La belle est passée de mec en mec durant toute la saison. D’abord avec Nick, puis elle est passée par un plan à trois avec Brandon et Laura avec qui elle travaille et pour terminer avec le soldat avec qui elle finit par se marier par accident. Je la préférais dans la première saison car son manque de stabilité me dérange assez.

Concernant Nick & Sabrina, je les adore de plus en plus. Ils sont fait l’un pour l’autre ces deux-là. Et puis les voir se disputer pour un job, c’était assez divertissant surtout quand Sabrina triche avec les boissons alcoolisées et qu’elle n’hésite pas à aller au club de striptease.

Celle que j’ai adoré durant cette saison, c’est Raquel ! On aime toujours la voir arriver à ses fins. Elle a vécu pas mal de choses cette saison entre sa fausse couche, sa carrière qui se résume à rien, son job de serveuse/voleuse.

Celui qui m’a le moins intéressé est bien évidemment Connor ! Ses histoires avec l’actrice Jennifer Bell ou encore avec sa soeur sortie de nulle part étaient d’un ennui total. Il faut dire aussi que je n’ai jamais vraiment apprécié ce personnage.

Enfin, Kaldrick m’a énormément intéressée durant cette saison. Il est conscient de ses erreurs par rapport à Tariq et j’aurais aimé que leurs retrouvailles se passent un peu plus tôt dans la saison. J’espère que Tariq reviendra si saison 3 il y a !

En tout cas, même s’il n’y a pas de troisième saison, je trouve que la saison 2 se clôture bien avec le court-métrage réalisé par Cam & Kevin.